Vélorution Lyon

accueil   plan du site contact
 
Lettre d'informations 
 
Rubriques :
> Actions !
> Contacts
> Participez !
> Carnet(s) de route(s)
> Des idées pour la ville
> Regard critique sur la ville
> Documentation
> Liens et copinage
> Revue de presse
> Velo’v, Velib’ : des Vepub’
 
Derniers articles :
  :: Vélorution mars 2013
:: Une bande cyclable sauvage pont de la Mulatière
:: Un film vélosophique
:: Vélorution universelle 2013 : Critical Mass’ilia !
:: Velib’ : un marché trop libre
 
 
   
 
   Carnet(s) de route(s)
Vélorution du 28 avril 2007 : Un anniversaire haut en couleurs

(JPG)
Départ coloré pour cette vélorution

Un an déjà que la Vélorution lyonnaise se réapproprie l’espace public le quatrième samedi de chaque mois. Pour fêter ce premier anniversaire, nous sommes une centaine devant l’Opéra avec des vélos spécialement décorés pour l’occasion. Armé de drapeaux, de ballons et de pancartes colorées, le cortège se lance un défi  : et si l’on montait à la Croix Rousse ?

(JPG)
Anniversaire sous le soleil

Pour certains, c’est comme si on leur avait proposé de gravir le Mont Blanc ! Mais la force du groupe galvanise les moins téméraires.

(JPG)
Dans les pentes qui mènent à la Croix-Rousse
(JPG)
Et on sourit même dans la côte... La joie du vélo & roller
(JPG)
Dans l’effort, le réconfort du groupe
(JPG)
Un printemps vélorutionnaire

Au son des trompes et des slogans - dont le bien nommé « C’est la fin du pétrole, préparez vos guiboles » - le groupe avale la côte le sourire aux lèvres. Facile finalement cette Croix-Rousse...

(JPG)
Cent vélorutionnaires solidaires pour atteindre le plateau

Sur le plateau, pas d’itinéraire prédéfini. La Vélorution improvise une balade bruyante et revendicative : « pour une Croix-Rousse sans voiture, pour une Croix-Rousse sans pollution ! ». Les piétons ne peuvent qu’acquiescer. Et les automobilistes prendre leur mal en patience à l’arrière du cortège.

(JPG)
Un peu de comédie dans l’effort

La Vélorution s’internationalise : des Anglais, des Etats-Uniens, des Espagnols, une Hongroise... et un Letton de passage. Certains viennent de débarquer et demandent naïvement  : c’est toujours comme ça à Lyon ? Hélas, non. Un rapide passage devant le tout nouveau parking du Gros Caillou le confirme. La ville a cru bon de construire ici un nouvel aspirateur à voitures qui devrait amener encore plus de bagnoles sur le plateau. C’est pourtant tellement agréable de parcourir le quartier à vélo.

(JPG)
A vélo on dépasse les autos (même en hauteur)

Quelques tours de roues entre les deux tours donnent des idées : « Sarko à vélo, Ségo à vélo ! » On peut rêver... A bicyclette, tout est permis : la Vélorution s’empare spontanément des ronds-points et tourne, tourne, tourne... Un manège improvisé, c’est encore mieux que la vogue ! Et ça fait rire les passants qui s’arrêtent pour admirer le spectacle. Ça change des 4x4 qui envahissent peu à peu le quartier. La manifestive se poursuit sur un nouveau slogan plein d’ironie : « il fait beau, il fait chaud, la voiture n’y est pour rien ! » Bien sûr...

(JPG)
Sur un rond point, on tourne, tourne...et les voitures attendent...
(JPG)
...et tourne...
(JPG)
Vélo, Famille, Soleil : une devise pour l’avenir ?
(JPG)
Un vélorutionnaire révolutionnaire... ou l’inverse

Arrivée au Parc de la Cerisaie pour un goûter d’anniversaire et quelques facéties. Prochain rendez-vous, samedi 26 mai. La Vélorution se terminera cette fois par une grande fête pleine de surprises. D’ici là, répétez après moi : « Pollution zéro ? Solution vélo ! »

(JPG)
Soyons franc !
(JPG)
La terre vue de ma selle
(JPG)
L’homme sans tête aime les piétons
(JPG)
Goûter dans l’herbe pour finir en convivialité


Site développé avec SPIP , un programme Open Source sous licence GNU/GPL