Vélorution Lyon

accueil   plan du site contact
 
Lettre d'informations 
 
Rubriques :
> Actions !
> Contacts
> Participez !
> Carnet(s) de route(s)
> Des idées pour la ville
> Regard critique sur la ville
> Documentation
> Liens et copinage
> Revue de presse
> Velo’v, Velib’ : des Vepub’
 
Derniers articles :
  :: Vélorution mars 2013
:: Une bande cyclable sauvage pont de la Mulatière
:: Un film vélosophique
:: Vélorution universelle 2013 : Critical Mass’ilia !
:: Velib’ : un marché trop libre
 
 
   
 
   Actions !
Samedi 27 mai 2006, la vélorution fait le pont... les ponts !

Pour son deuxième rendez-vous, le samedi 27 mai 2006, Vélorution Lyon a décidé de faire le pont, ou plutôt les ponts.

Pour son deuxième rendez-vous, le samedi 27 mai 2006, Vélorution Lyon a décidé de faire le pont, ou plutôt les ponts.

Les traversées du Rhône et de la Saône sont de véritables aventures urbaines pour les cyclistes du quotidien, aventures souvent désagréables ! Aucun pont de Lyon ne bénéficie d’un véritable aménagement cyclable permettant un franchissement sans risques. Parfois, un coup de peinture effacé depuis longtemps fait comprendre au cycliste qu’il doit veiller à ne pas sortir du chemin s’il ne veut pas que le passage du fleuve se transforme en passage vers l’au-delà...

Un inventaire des ponts de Lyon, points noirs pour les cyclistes urbains est disponible sur notre site : Ponts de Lyon, à quand des solutions ?

Cette situation catastrophique démontre le peu d’intérêt des élus de Lyon depuis des décennies pour la question des déplacements doux : Pont Lafayette, c’est une bande cyclable sur trottoir qui est entrecoupé par des réverbères. Le pont Gallieni est interdit dans un sens au vélo impliquant un incroyable détour à énergie musculaire. Le Pont de Lattre de Tassigny offre six voies aux automobilistes, rien que ça. Pour les cyclistes : rien, si ce n’est le droit de mettre leur vie en danger. Les Ponts Pasteur, de la Mulatière, Kitchener, Winston Churchill et Raymond Poincaré sont par leur manque d’aménagements et leur dangerosité (voies rapides d’accès à autoroutes) interdits de fait aux cyclistes lyonnais.

Afin de chercher un peu de répit à l’agressivité automobile qui s’exprime sur ces autoroutes urbaines, les cyclistes se réfugient souvent sur le trottoir, espace dédié légitimement au piéton et uniquement au piéton.

Cette situation est inacceptable alors que le Grand Lyon, repousse régulièrement les projets de passerelles, de création de couloirs de bus en site propre autorisés aux vélos ou tout type d’aménagement favorisant les déplacements non-motorisés.

Actions !

Pour dénoncer cet état de fait que nous considérons comme une entrave au droit de circuler, samedi 27 mai 2006, Vélorution Lyon fera le pont, les ponts. Une manifestive en vélo, roller ou trottinette pour dénoncer l’hégémonie automobile, inciter les automobilistes à s’arracher le réflexe auto pour plutôt se mettre un petit vélo dans la tête. Une réappropriation de l’espace public pour montrer aux politiques locaux et aménageurs urbains que, nous citoyens ayant fait le choix de nous déplacer avec un moyen de transport économique, pratique, adapté à la ville et non polluant, le vélo, nous n’acceptons plus les opérations de com’ et les discours sans lendemain.

Les problèmes sont maintenant, agir, c’est urgent !

Les vélorutionnaires franchiront plusieurs ponts de Lyon et à chaque fois organiseront un petit événement festif pour remettre le vélo à sa place : dans la ville, partout dans la ville. Un arrêt, quai de la Pêcherie sera aussi l’occasion de « pousser un cri » afin de dénoncer le recul de la mairie sur un projet d’aménagement de ce quai de Saône et de se faire entendre des commerçants cyclophobes du quartier.

Rendez-vous à 15h place de la comédie (à côté de l’Opéra) pour un parcours en masse critique dans la ville.

(JPG)

Prochains rendez-vous : samedi 27 mai, samedi 24 juin, samedi 22 juillet... (le 4e samedi de chaque mois, à 15h place de la comédie)

Ainsi pont, pont, pont, les petites bicyclettes, Ainsi pont, pont, pont, trois petits tours et reviendrons !

N’hésitez pas à imprimer ces tracts pour les donner durant la vélorution aux piétons, cyclistes et automobilistes croisés.



Site développé avec SPIP , un programme Open Source sous licence GNU/GPL