Vélorution Lyon

accueil   plan du site contact
 
Lettre d'informations 
 
Rubriques :
> Actions !
> Contacts
> Participez !
> Carnet(s) de route(s)
> Des idées pour la ville
> Regard critique sur la ville
> Documentation
> Liens et copinage
> Revue de presse
> Velo’v, Velib’ : des Vepub’
 
Derniers articles :
  :: Vélorution mars 2013
:: Une bande cyclable sauvage pont de la Mulatière
:: Un film vélosophique
:: Vélorution universelle 2013 : Critical Mass’ilia !
:: Velib’ : un marché trop libre
 
 
   
 
   Liens et copinage
L’atelier du Chat Perché reprend du poil de la bête

Il y a un an, la Friche RVI partait en fumée. Les joyeux soudeurs de L’atelier du Chat Perché sont tombés de haut, mais ils ont su depuis retomber sur leurs pattes. Après avoir trouvé refuge dans un squatt à Villeurbanne, l’atelier est désormais hébergé au 32 rue Montesquieu au cœur de la Guillotière (Lyon 7e) dans des locaux mis à disposition gratuitement par l’Arche de Noé, le centre socio-culturel de l’Armée du Salut, pour une durée d’un an.

(JPG)

Une association a été créée pour gérer le lieu et disposer d’une assurance. Un local de 50 m² a été aménagé et l’atelier vélo peut à présent accueillir du public. Allez les voir ! L’atelier est ouvert le mardi de 16h à 21h et le vendredi de 15h à 20 h, prêt à accueillir tout cycliste en rade qui n’a pas peur de se salir les mains. L’adhésion est de 10 euros, les pièces toujours à prix libre.

Le Chat Perché s’est fait connaître pour ses constructions de machines à pédales en tout genre à partir de vélos recyclés. On a pu voir ses triporteurs et ses remorques dans plusieurs déménagements à vélo à Lyon et de nombreuses vélorutions. Ses vélos bizarres ont également fait la joie de plusieurs collectifs artistiques : les musiciens de la Pipalouga sur un vélo 6 places au festival Théât’Réalité, le Fat Bastard Gang Band sur un triporteur tandem et sa remorque pour mettre le feu au printemps de Bourges, le cirque Cheburum Bumbaio a roulé jusqu’à la Méditerranée sur le tandem social et sa remorque...

Après une année à sauter de branches en branches, le Chat reprend donc du poil de la bête. Mais il risque de se trouver un peu à l’étroit pour ses projets artistiques. Plus que jamais, il manque à Lyon un bel espace de stockage et un atelier de construction de vélos bizarres.

Infos et contacts : http://ateliervelo.free.fr/

Article très largement inspiré de celui paru sur le site de l’Heureux Cyclage. Merci à eux



Site développé avec SPIP , un programme Open Source sous licence GNU/GPL